lundi 26 novembre 2007

Saleté de bagnole...

Comme je le disais plus tôt, mon peuneu était à plat... bref, pas trop grave, le collègue/voisin a une bagnole.
De retour du ferry dimanche soir, je décide de changer la roue, au moins pour bouger la voiture de place.
Il s'est avéré que :
- il faisait un froid d'ours polaire, limite pluie/neige (d'ailleurs c'était tout blanc et tout glissant en allant au boulot) ;
- la roue de secours était dégonflée aussi, donc ça ne servait à rien de la changer ;
- je l'ai changée quand même parce que je suis un peu obstiné ;
- en claquant le coffre, j'ai laissé les clefs de la voiture à l'intérieur (fort heureusement, les clefs de l'appart étaient restées dans ma poche).

Me voilà donc frais et mouillé, impossible récupérer le contrôle de mon véhicule... heureusement, Colin a pu m'aider aujourd'hui, on a démonté l'habitacle, j'ai pu récupérer mes clefs et changer mes pneus.

Tout ça pour dire : Quand on a pas de tête, on des jambes (ou des potes qui en ont).
Saleté de bagnole si ça m'a pas gaché ma journée ça (et 260$ soit dit en passant)...

1 commentaire:

bgbeseme a dit…

En tant qu'ancien Bib, je ne peux que m'élever violemment contre la désignation peuneu. Ce serait un pneu mieux de parler de pneumatique!
Le fameux "peuneu" a du se venger!!